• Auteur:

    lesadultesenmusiqueunblogfr

    • Album : Concert ODMT et chorale juin 2014
      <b>Préparatifs</b> <br />
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

Trios et quatuors…

Posté par lesadultesenmusiqueunblogfr le 3 juillet 2008

concert musique de chambre juin 2008
Album : concert musique de chambre juin 2008

5 images
Voir l'album

La classe de musique de chambre s’est encore illustrée le 27 juin dernier.

Une sympathique mise en scène et en musique du foyer souhaitait la bienvenue au public avant qu’il ne descende dans la salle voûtée du lycée où se déroulait le concert. À la fin, tous les musiciens se sont réunis pour interpréter ensemble la Marche viennoise miniature de Kreisler arrangée pour l’occasion.

Mais bon, je ne vais pas faire la critique enthousiaste puisque je n’y étais pas… C’est juste histoire de vous tenir au courant et de vous transmettre quelques photos de cet évènement rare… Ce serait mieux si quelqu’un ayant assisté ou participé s’y collait, non?

Le dernier article concernant la musique de chambre attirait les spams comme un papier à mouches. Je l’ai donc supprimé et je remets ici l’album de photos correspondant…

musique de chambre
Album : musique de chambre
concert du 20 février
10 images
Voir l'album

Publié dans Vie de l'association | Pas de Commentaire »

Dernier concert de la saison

Posté par lesadultesenmusiqueunblogfr le 2 juillet 2008

Concert du 29 juin
Album : Concert du 29 juin
répétitions et concert
18 images
Voir l'album
Le 29 juin dernier, l’ODMT, la chorale des Adultes en Musique et le trio A3 ont joint leurs efforts, leur enthousiasme, leur amour de la musique pour offrir à un public fidèle et nombreux un apéritif à la finale de l’Euro!

Dernier concert de la saison dans Photos / reportage pdf programme290608.pdf

Il incombait à la chorale d’ouvrir ces festivités. Dopés au cours de leur dernière répétition par leur chef de choeur transformée en coach d’équipe de rugby pour l’occasion, les chanteurs ont donné le meilleur de leur répertoire. Malgré quelques têtes encore cachées dans leur partition, chacun et chacune s’est efforcé avec succès de suivre les inflexions rondes et dynamiques de Nathalie. La chorale était accompagnée par Èlodie Berta, infidèle pour pour quelques minutes à son poste de second violon de l’orchestre et retrouvant ainsi ses amours pianistiques de jeunesse… les odmtiens sont décidément bien polyvalents!

trioa3.jpgLe trio A3 -piano flûte et violoncelle- suivait les chanteurs, avec le 1er mouvement du trion « Dumky » d’A. Dvorak. Belle réussite pour une rencontre encore neuve (le trio n’a que quelques mois), qui montrait aux plus jeunes venus avec leurs parents (ou les écouter), combien il est important de s’investir à fond et le plus tôt possible dans l’apprentissage de la musique: plaisir évident de partager une oeuvre si monumentale, maîtrise technique permettant de nombreux coups d’oeil, donc un ensemble presque parfait, maîtrise des tempi afin de rendre, malgré les difficultés, l’oeuvre cohérente, le tout dans une accoustique difficile pour les musiciens… Un défi magistralement relevé.

Après l’entracte, l’orchestre s’est attaqué aux dangereux tubes de la troisième suite en Ré de Bach: l’aria et la gavotte. Exigente stratégie de son chef, l’abordage d’une pièce maîtresse du répertoire d’orchestre à chaque concert permet à l’ODMT de repousser chaque fois ses limites et au public de constater ses progrès: des cordes plus justes, des vents plus dynamiques, un ensemble plus à l’écoute. Certes, la route est encore longue, mais le paysage n’est vraiment pas désagréable!

choeuretorchestre.jpgEnfin, chorale et orchestre se sont réunis comme chaque année pour une oeuvre complète: la cantate BWV 142 autrefois attribuée à J.S. Bach et maintenat à J. Kunhau.

chefetsolistes.jpgMarianne Kallmann, soprano, et Jérôme Sangouard, baryton interpétaient chacun une aria. Musicalité, délicatesse, chaleur vocale, l’un comme l’autre a enchanté le public.

Le troisième air était tendrement joué au cor anglais (l’instrument se nomme john, pour les intime!) par Andrée Gaubert. Curieuse rencontre, pour cette pièce, que celle d’un cor anglais, d’une flûte à bec basse, de quatre flûtes traversières rutilantes et d’un clavecin électrique -quoique de grande qualité! Étrange, mais pas absurde ni malsonnant: De leur temps, les compositeurs faisaient feu de tout « bois » afin de présenter chaque semaine une cantate aux fidèles…

Le reste de la cantate se déroula -avec quelques anicroches heureusement maîtrisées, autre preuve, paradoxale celle-là, des progrès de l’orchestre- pleine d’une vitalité convenant au sujet (cantate de Noël). On sentait que cette chorale et cet orchestre commencent à avoir la bonne habitude de jouer ensemble…

Le pot de l’amitié qui suivit au lycée Erik Satie montra aux musiciens que, dans l’ensemble, ils étaient préférés à l’Euro! Grâce soit rendue au précieux Joël, entouré de ses acolytes non moins précieux, pour l’organisation de ces moments tellement chaleureux qui suivent les concerts…

Immense merci à Marie-Pierre, entourée elle aussi de « petites mains » efficaces autant que discrètes, sans qui cet orchestre ne pourrait tout simplement pas vivre.

Publié dans Photos / reportage, Vie de l'association | Pas de Commentaire »

La famille Ruisseau

Posté par lesadultesenmusiqueunblogfr le 2 juillet 2008

Ma chère Marie-Pierre,

Catherine a demandé des articles pour le blog.

Mais je suis incapable de lui en envoyer (je ne suis pas très doué) et je n’ai pas son adresse email.

Peux-tu lui envoyer l’article ci-joint.

Je l’ai écrit après une discussion très intéressante avec tes deux filles (la violoncelliste et l’autre…). Je me suis rendu compte qu’elles ne connaissaient pas Demi-Ton Bach et je me suis dit qu’elles n’étaient peut-être pas les seules.

Je pense que mon article, sur un blog aussi fréquenté le nôtre, marquera l’histoire de la musique.

Olivier de Nervo

Jean-Sébastien Ruisseau était très doué pour la musique.

A part ça, il a eu quinze enfants.

Il faut dire qu’il y a usé deux femmes. On connaît surtout la seconde : Anne-Madeleine Ruisseau, qui était certainement charmante, mais moins douée que son mari, du moins pour la musique, à en juger par le recueil qui porte son nom et qui est régulièrement massacré, depuis plus de deux siècles, par tous les enfants qui apprennent le piano.

La première femme, on ne la connaît pas vraiment. Son mari ne lui a pas fait de « petit livre ». Elle s’appelait sans doute Gertrude ou Germaine, ou bien Gertrude-Germaine, car c’était une famille où on n’aimait pas les prénoms trop simples.

A eux trois, ils ont donc eu 15 enfants, ou à peu près. Eux aussi, ils portaient tous des prénoms plutôt compliqués, si bien qu’on les appelle plutôt par des initiales, un peu comme dans les séries américains. On citera ainsi CPE (Cours Primaire Elémentaire ?) Ruisseau ; JC (Jésus-Christ ?) Ruisseau ; WF (Wilhelm Friedmann ?) Ruisseau ; JJ (Jean-Jacques ?) Ruisseau ; etc…

A la fin de sa vie, le pauvre Jean-Sébastien était un peu fatigué : faire un enfant entre deux fugues, pendant près 60 ans et plus, ça use…

Alors, quand le dernier est né, sa femme Anne-Madeleine et lui ont décidé de l’appeler « Ton » (en allemand : Ton).

Le pauvre petit Ton était un avorton. Il n’avait pas le grand nez rubicond de son père. Il n’avait pas les grands yeux bleus de sa mère. Bref, il déparait un peu dans l’auguste famille Ruisseau.

Et pourtant, c’est cette médiocrité même qui fit sa gloire. Car tout le monde se mit à l’appeler, par moquerie, « Demi-Ton ».

Or, à cette époque, le demi-ton n’avait pas encore été inventé. Et ce fut une révolution dans l’histoire de la musique. C’est grâce à Demi-Ton que son père, touché par la grâce, se mit à composer « le clavier mal embouché », les « fuites françaises », les « fuites à l’anglaise », les fuites pour violon seul et pour violoncelle.

Et pourtant, vous pouvez consulter les histoires de la musique : personne ne parle du pauvre « Demi-Ton ».

Décidément, les musicologues ne sont pas des gens sérieux.

Publié dans Humeurs | Pas de Commentaire »

 

sortie2secours |
RapMaroc |
eurynome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la musique cha3bi marocain
| شرقي...
| Ecole de musique d'Hénin-Be...