• Auteur:

    lesadultesenmusiqueunblogfr

    • Album : Concert ODMT et chorale juin 2014
      <b>Préparatifs</b> <br />

Courrez-voir « Couleurs d’Orchestre »

Posté par lesadultesenmusiqueunblogfr le 30 mars 2008

« Couleurs d’orchestre », le dernier documentaire de Marie-Claude Treilhou, est un vrai bijou. Après plusieurs mois de repérage, la réalisatrice s’est immergée pendant 16 semaines au sein de l’Orchestre de Paris, dont elle a suivi au plus près l’activité au jour le jour. Le résultat est un film exceptionnel. Par ce qu’il montre d’abord, du travail de l’ensemble sous la baguette de Christoph Eschenbach, qu’il s’agisse des répétitions de la 7eme de Beethoven, du concerto pour alto (très beau!) d’ Edith Canat de Chizy, ou du concerto pour piano de Brahms joué par le grand pianiste Tzimon Barto, ou bien encore des premiers contacts avec le chef invité Roberto Abbado.Du travail préparatoire du chef et des solistes sur la partition jusqu’à celui des divers pupitres, de la sélection des séquences pour les enregistrements jusqu’aux aux ultimes répétitions précédent le concert, tout est montré, avec une qualité inégalée même pour un documentaire musical.

Cette qualité tient aux partis pris de l’auteur : aucun commentaire, aucune voix off, rien que la musique et les échanges entre musiciens captés au coeur même de l’orchestre. Cette captation d’une qualité exceptionnelle s’est appuyée sur l’équipement son du Théâtre Mogador où réside l’orchestre, et sur un enregistrement 8 pistes qui permet d’utiliser simultanément 4 à 5 micros HF, dont les musiciens, chefs compris, ont accepté d’être équipés.

Mais le film ne s’arrête pas aux musiciens. L’orchestre, c’est aussi l’équipe administrative et technique qui l’épaule et gère tout, depuis la gestion et la mise à jour des partitions après chaque répétition jusqu’à l’expédition des instruments pour la prochaine tournée, de la réservation des places pour le concert du soir à l’organisation des concours de recrutement ou à la récupération des bagages perdus du chef invité. En deux heures, c’est une plongée exceptionnelle au sein d’un très grand orchestre professionnel qui nous est proposée. Courrez-le voir : le film, malgré un acceuil critique excellent, ne bénéficie pratiquement d’aucun appui pour sa distribition, et il n’en existe que 3 copies, dont deux diffusées en ce moment à Paris, au Reflet Médicis et au MK2 Beaubourg. C’est dire que sans un bouche à oreilles efficace, il ne restera pas longtemps dans les salles…

Martine

Publié dans Humeurs | Pas de Commentaire »

 

sortie2secours |
RapMaroc |
eurynome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la musique cha3bi marocain
| شرقي...
| Ecole de musique d'Hénin-Be...